L’eau gaspillée à Buja, recherchée à Goma

Article : L’eau gaspillée à Buja, recherchée à Goma
23 octobre 2014

L’eau gaspillée à Buja, recherchée à Goma

 

L'eau courante

L’eau c’est la vie, dit-on. Personne n’ignore que sans eau la vie est impossible mais elle ne porte toujours pas cette qualité en tout temps et à tout lieu. Elle peut aussi s’avérer être la mort si elle est polluée ou si elle est impropre à la consommation. Ce qui est désormais appelé « or bleu » est reparti de façon inéquitable aux Terriens. Elle est aussi devenue une source de conflits dans certains coins du monde et au pire instrument de domination et de pression.

Cette inégalité dans la répartition est devenue au fil des ans un élément créateur de conflits. Les exemples sont légion dans le bassin du Nil et dans le Moyen-Orient. La guerre pour un puits, une rivière, une oasis est devenue monnaie courante. L’Afrique sahélienne nous offre un bel exemple, malheureusement. La pomme de discorde souvent est un point d’eau.

Created with Nokia Smart Cam

Il existe aussi des pays où la ressource est abondante mais encore impropre à la consommation pour toute sa population, comme au Burundi. Dans quelques centres urbains et villes, il n’est pas rare de voir de l’eau coulée des fontaines publiques ou des robinets à longueur des journées. Une situation vraiment lamentable quand on sait que presque un citoyen sur deux n’a pas accès à l’eau potable dans ce pays. Et pendant ce temps, dans la capitale Bujumbura, le gaspillage de cette importante ressource ne cesse de croître comme nous le voyons sur la photo ci-dessus prise dans le jardin de la place de la révolution. Un clin d’œil à la ville de Goma dans sa campagne #GomaVeutdelEau. A Buja, on la gaspille.

Partagez

Commentaires